A dismantling story - Aviaco

A dismantling story

Tout commence quand les équipes d’AVIACO se lancent dans leurs recherches afin de «dénicher» un nouvel appareil pour leur atelier de démantèlement. Après de nombreuses recherches à l’international, ils finissent par trouver la perle rare.

Une fois le processus d’achat terminé et les négociations conclues, l’appareil est alors expédié direction Marignane. En fonction de sa provenance, l’appareil naviguera sur un cargo jusqu’au port de Fos-Sur-Mer ou bien sillonnera les routes jusqu’à son arrivée chez AVIACO

Dès lors que le démantèlement commence, les mécaniciens doivent suivre les procédures liées à l’agrément PART 145. Chaque pièce va être démontée avec précaution, puis catégorisée comme « serviceable » ou « unserviceable » par le service qualité.

Le service navigabilité quant à lui va d’abord calculer le potentiel restant des pièces à l’aide de la documentation de l’appareil. Il va aussi vérifier que les ASB (alerte service bulletin) et CN (consigne navigabilité) sont bien appliquées ainsi que la maintenance.

Suite à l’analyse du bureau navigabilité, la maintenance est définie suivant le PE (programme d’entretien) et les cartes de travail sont appliquées par l’équipe technique. Celles-ci, permettent de vérifier l’état des pièces afin d’émettre une EASA Form 1.

L’équipe technique va ensuite décréter si la pièce peut être réparée au sein de notre atelier, ou si elle doit être envoyée chez un réparateur agrée par AVIACO. Si la pièce ne peut être réparée, elle sera détruite par nos mécaniciens dans nos locaux.

Pour les pièces « serviceable », l’EASA Form 1 (permettant à la pièce d’être conforme à la règlementation et d’être installée sur un nouvel hélicoptère) va ensuite être éditée et signée.

Nos pièces détachées sont maintenant prêtes à entrer sur le marché de l'occasion et à être vendues dans le monde entier par notre équipe commerciale.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email